À propos

About New 750

Murielle Etc... Pourquoi ce nom, qui es-tu ?

Je m'appelle Murielle Etc... car mon nom de famille importe peu. Je suis française et j'ai la chance de vivre en Bretagne, au bord de la mer. 

Formation

J'ai commencé la photographie très jeune, c'était l'une de mes passions (avec la musique). Mes parents m'ont offert un petit appareil quand j'avais 8 ans. Je prenais en photo mon chien, les couchers de soleil, les petits moments de ma vie.

Après des études aux Beaux Arts de Nantes, j'ai décidé de faire une école de photo à Paris, afin d'y apprendre la technique.

Je suis ensuite devenue photographe professionnelle... de voitures.

Après quelques années parisiennes, je suis finalement revenue m'installer en Bretagne où j'ai mis, pendant un temps, ma passion photographique entre parenthèses. Aujourd'hui, je reviens à mes premières amours avec envie. Et je me consacre désormais à des travaux photographiques plus personnels.

Des images au format carré... Pourquoi ?

Il y a longtemps, quand je ne faisais que de l'argentique, j'avais un appareil moyen format (un Hasselblad) au format carré. J'ai donc beaucoup travaillé mon cadrage dans ce format. Et aujourd'hui, même si j'ai changé d'appareil, j'ai souvent tendance à préférer mes images en carré (même si je ne m'interdis pas de travailler dans d'autres formats, naturellement). J'ai toujours beaucoup aimé ce cadrage, sa rigueur, sa forme géométrique pure et parfaite.

La nature est une artiste, j'essaie de capturer ses créations

Murielle Etc…

Quel genre de photographie fais-tu ?

Mon univers est minimaliste, épuré et surtout iodé. La Bretagne, et plus particulièrement la mer, y tiennent une place toute particulière dans beaucoup de mes séries. J'observe ce qui est autour de moi, les paysages, les petits détails, les éléments changeants qui composent mon environnement. La nature est une artiste et j'essaie de capturer ses créations, voire de les métamorphoser (pour certaines séries). Je travaille sur ces instants fugaces et éphémères qui nous sont offerts, pour les saisir avant qu'ils ne disparaissent. J'interviens ensuite sur ces "instantanés" pour mieux me les approprier, y ajouter mes sensations. Je les travaille un peu comme s'ils étaient des souvenirs, légers et fragiles, qui s'effacent peu à peu. 

Pourquoi une dominante Bleue dans certaines séries ?

Le bleu est une couleur importante pour moi, elle s'est imposée tout naturellement, un peu comme un fil conducteur. C'est une couleur relaxante, une teinte qui me fascine. C'est aussi la couleur qui m'entoure, avec le ciel et la mer. Cette tonalité correspond bien à mon univers : my Bluetiful World.

Et le Noir et Blanc ?

Ces derniers temps, je me suis remise au noir et blanc. J'ai toujours beaucoup aimé ce type d'images, notamment pour leur côté intemporel. Et puis faire du N&B m'oblige à me concentrer sur l'essentiel : le sujet, la lumière, le cadrage... l’œil n'est plus distrait par les couleurs et ne retient que l'important.

Quel matériel utilises-tu ?

Pendant longtemps, j'ai fait de l'argentique et j'étais équipée d'un moyen format (Hasselblad) et d'un réflex manuel (Nikon FM2). Mais depuis quelques années, j'ai troqué ce matériel pour des hybrides de chez Fujifilm (actuellement le X-T20 a ma prédilection). J'aime les appareils légers et petits, qui ne me pèsent pas en fin de journée, et qui savent se faire discrets.

Pour le travail post-production, je le fais désormais essentiellement (quasi exclusivement) avec mon iPad Pro.